Studio Blumenfeld 15.05.17




Ça faisait très longtemps que je n'étais pas aller voir une exposition ! En fait, la dernière en date est "Tenue correcte exigée". Quand je pense qu'avec Aicha, nous avions comme projet d'aller voir une expo tous les un mois et demi, et bien nous n’avons absolument pas respecté cet engagement 😅. Mais bon, on a quand même réussi à se décider pour aller voir l'exposition «Studio Blumenfeld». J'adore la photographie, et une fois de plus, j'ai été conquise… Photographe depuis un certain temps, Erwin Blumenfeld ouvrit son studio à New York en 1943. Ses œuvres, dont beaucoup sont tournées vers la mode (mais pas que), étaient très intéressantes. Certes, la spontanéité en photographie a un charme indéniable, mais il n'empêche que l'attention portée à chaque détail (couleurs, formes, intermédiaires entre l'objectif et le sujet comme une résille par exemple que Blumenfeld choisissait parfois de superposer sur son objectif…) a vraiment permis d'offrir un résultat captivant. Par ailleurs, malgré le fait que les expositions orientées mode ne soient pas celles qui me plaisent le plus, là, cette thématique ne m'a absolument pas dérangé. Je pense que c'est parce qu'Erwin Blumenfeld ne réalise pas de simples photos de magazines, c'était beaucoup plus que cela : il crée des œuvres d'art (enfin, c’est ce que j'ai trouvé !). Ainsi, j'étais avant tout touchée par l'originalité des productions plutôt que par le côté fashion. Enfin, c'est bien beau de chanter les louanges de ce photographe, mais il serait peut-être bon de vraiment expliciter ce qui me fait dire que j'ai aimé ses œuvres, non ? Donc, tout d'abord, j'ai vraiment apprécié les couleurs qu'il a privilégiées, ces dernières se mariant très bien entre elles (et lorsqu'au contraire, il s'agissait d'associations inhabituelles, alors dans ce cas-là, l'effet sur le spectateur était aussi surprenant que plaisant). J'ai également trouvé que son jeu autour du flou apportait à ses photos une complexité fascinante. Et puis, je crois que c'est un photographe ultra-novateur pour son époque, ce qui se ressent vraiment. En outre, j'aime le fait que certaines œuvres aient réussi à stimuler mon imagination !








Sinon, il y avait également une ambiance très très agréable. Certes, le nombre de photo exposées n'était pas gigantesque mais pour autant, cela ne nous a pas empêchées de passer beaucoup de temps dans cette exposition. Je ne sais pas trop comment l'expliquer, mais l'atmosphère était vraiment cool. À vrai dire, nous avons même fait plusieurs fois le tour, sans nous lasser. Parfois, nous pouvions nous arrêter dix minutes, à la fois pour contempler certaines œuvres en particulier, mais aussi, tout simplement pour profiter du cadre de l'expo. D'ailleurs, je trouve justement que ce dernier correspondait parfaitement à l'esprit des travaux d'Erwin Blumenfeld ; la modernité des deux s'alliant à merveille.







Pour finir, parlons du bâtiment où se trouvait l'exposition justement : la Cité de la Mode et du Design. Un endroit vraiment génial ! Tout d'abord, on a l'impression d'être sur un bateau, du coup, c'est assez dépaysant. En plus, lorsqu'on arrive tout en haut de la structure (sur le pont si je puis dire), on découvre aussi un lieu très sympa. Il y avait de la musique, des gens heureux d’être en terrasse, une belle vue sur Paris, un grand soleil… C'était un peu le lieu idéal pour passer du temps un dimanche après-midi. Après ces multiples éloges, je crois que vous aurez compris que je vous recommande vivement de faire un tour à la Cité de la Mode et du Design. Peut-être pour voir l'exposition, ou même tout simplement pour profiter de cet endroit !







Cité de la Mode & du Design : 34 Quai d'Austerlitz, 75013 Paris

Exposition en cours jusqu'au 4 juin 2017



Quote of the month
« Si tu ne construis pas ton propre rêve, quelqu'un va t'embaucher pour te faire construire les siens. »
Tony Gaskin