Théo in the ℝ
Le vêtement se raconte à travers celui qui le porte










24.11.19

CHUPA CHUPS


Ce titre de qualité est inspiré par une seule photo ! Peut être que vous la reconnaîtrez, et si jamais vous vous posez la question, non je n’étais pas d’en train de m’étouffer dans le plastique ! Décider que j’allais désormais réaliser toute seule mes séries de photos a amené une problématique intéressante, et assez évidente d’ailleurs, à laquelle je n’étais pas réellement confrontée auparavant : celle de l’inspiration. Bien sûr, le choix des tenues et des lieux en exigeait un minimum, à supposer qu’on puisse dans ce cas là vraiment parler d’inspiration.



Clothes

Robe : Zara (vide-grenier)
Chaussettes : Weekday
Boucles d'oreilles : & Other Stories

Rouge à lèvres : 01 (Sephora)


Chez ma grand-mère

De manière générale, peut-être qu’au lieu de parler d’inspiration, il vaudrait mieux parler de choix photographiques, ou de volonté artistique, par exemple. Quoiqu’il en soit ce ne sont pas des choses auxquelles je pensais sérieusement, avant.

Mais si je pense plus particulièrement aux photos que je réalise à l’extérieur, je ne sais pas si on peut dire que je manque d’inspiration. Pour en manquer, il faudrait que mes photos soient extrêmement réfléchies, notamment en amont, et ce n’est pas exactement le cas. En revanche, c’est vrai qu’essayer de ne pas reproduire tout le temps les mêmes photos requiert quelque chose qui ressemble de plus ou moins loin à l'inspiration.

Pour autant, cette séance photo est particulière, puisque c’est une des seules que j’ai réalisé en intérieur. Les décors intérieurs imposent des contraintes spécifiques (tout simplement en terme de place et d’angles de vue possibles), tout en autorisant d’autres choses et d’autres effets. Je trouvent qu’ils permettent de faire des choses tout aussi intéressantes qu’à l’extérieur, par contre c’est beaucoup plus compliqué pour un amateur de trouver un espace intérieur où prendre des photos.

Ces photos ont été réalisées chez ma grand-mère, mais j’ai pris le parti de masquer la pièce par deux couettes blanches, afin de rendre le cadre plus attrayant !

Photos réalisées par moi




Article précédent :

MODE ÉPHÉMÈRE (2)