Floral Mood 08.10.17

Ai-je vraiment l’intention de vous parler fleurs et végétation ? Absolument pas... Non, c’est seulement que je trouvais ce titre en accord avec l’ambiance du Jardin des Plantes, un bel endroit, rempli de fleurs colorées, de serres anciennes...Mais du coup, de quoi est-ce que je vais bien pouvoir parler dans cet article ? Et bien honnêtement, je me pose également la question ! Le pire, c’est que je dois absolument finir cet article aujourd’hui, si je veux qu’il sorte dans les temps...

Robe-salopette : Mango - Sac : Primark - Boots : Minelli - Chemise : Zara (Man) - Rouge à lèvres : Studded Kiss (M.A.C)






Au début, je pensais centrer mon texte sur autre chose que mes vêtements ... Après tout, je porte seulement une robe-salopette (une de mes formes de prédilection, comme en témoignent deux autres articles d'ailleurs) associée à une chemise blanche. D’une part, j’ai l’impression que cette tenue est vraiment basique, mais en même temps, plus je regarde les photos, plus je me demande si cela ne corresponderait pas à une vision très personnelle du « basique » ? ! En tout cas, dites-vous que lorsque j’ai vu cette robe salopette chez Mango, je l’ai tellement adorée que je me suis ruée en cabine pour l’essayer, et, au lieu de me dissuader, cela a eu pour effet de confirmer mon coup de cœur ! Cette robe a au moins un avantage : elle me permet d’aborder une autre problématique fashion : les rayures... Je pense que vous aurez comme moi remarqué que ce motif est vraiment prisé, en ce moment Certes, le motif phare de la saison semble définitivement le « prince-de-galles», mais ce n’est pas de lui dont on parlera aujourd’hui ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les rayures n’ont pas toujours été appréciées. Aujourd’hui, leur connotation est positive, chic. Or elles ont longtemps été associées aux marginaux de la société (comme les prostituées, les condamnés, les hérétiques...). Dur à croire, non ? Et pourtant, il s’agissait bel et bien d’un imprimé très dégradant, permettant de distinguer les gens transgressant l’ordre social. Si ce sujet vous intéresse d’ailleurs, je vous invite à lire le livre s’intitulant L’Etoffe du Diable, de Michel Pastoureau ! Enfin, tout cela montre bien que, tout ce que l’on porte aujourd’hui de façon totalement anodine, a en fait une histoire bien plus complexe que ce qu’on le croit.













Quote of the month
« Je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire, mais j'ai toujours su quelle femme je voulais être. »
Diane von Furstenberg