Théo in the ℝ
Le vêtement se raconte à travers celui qui le porte










01.09.19

LA PRÉPA EN ROSE


Ces deux dernières années, j’ai parfois eu recours à l’écriture : pour me motiver, pour me défouler, pour garder un souvenir… Je profite donc de cet article pour récapituler les quelques réflexions d’une ancienne élève en prépa. Et puis, j’ai beaucoup de mal en général avec les photos dépareillées, alors ce type d’article est plutôt idéal pour tout de même publier ces photos.

Août 2017
Lettre à la Théophane qui sera en prépa

Au moment où tu auras besoin de lire cette lettre, tu seras apparemment en prépa… Alors comme ça, après deux ans de travail au lycée, tu as finalement réussi à atteindre un de tes objectifs ? Et pourtant. Oui, je sais, tu ne sais pas ce que tu veux faire dans la vie, tu ne sais même pas si tu as envie de travailler dans les sciences, mais n'oublie pas que ce sont tout de même les seules matières que tu as pris du plaisir à travailler (quand bien même aujourd'hui ce serait un peu plus chaotique). Maintenant, tu te demandes peut-être ce que tu fais en prépa, à quoi bon tous ces sacrifices ? Tu sais, dans la vie, tu vas devoir faire des sacrifices, parce que désolée de te l'apprendre, mais on n’a rien sans rien. Tu veux continuer à pouvoir porter tes petites tenues, que tu mets tant de temps à imaginer chaque jour ? Alors fait ce qu'il faut, ce n'est que deux ans après tout… Et puis, n'oublie pas ce que tu as écrit sur ta liste de vie, « j’aimerais réussir à accomplir le rêve que je n'ai pas encore ». Peut-être que tu ne connais pas encore ton rêve, mais aujourd'hui, tu as la chance d'être dans une excellente prépa, et c'est probablement une occasion unique pour t'accomplir. Je suis d'accord avec toi, ce n'est pas facile, peut-être même que c'est très dur à supporter, mais il ne me semble pas que tu fasses partie des gens qui abandonnent, si ? Je t'ai vu évoluer, je sais que tu en aies capable, malgré tous les doutes que tu peux avoir à propos de toi-même.



Clothes

Haut : Zara chez FreepStar
Jupe : Zara chez FreepStar
Chaussures : Dr Martens

Rouge à lèvres : 94 (Sephora)


Oslo, Sentrum


La prépa, tu ne le fais pas pour les autres, non tu le fais pour toi, tu le fais pour te rendre fière. Quoi qu'il en soit, rappelles-toi bien que cet endroit de torture, cette prison dorée comme tu dis, peut t'emmener très loin. Toi qui as cette chance, saisis-la, ne laisse rien tomber. En outre, n'oublie surtout pas qui tu es, ça, je crois que la mode t'y aidera… Et puis, tu te souviens peut-être de ton année de 1ère, tu sais cette année où tu détestais ta classe parce que tout le monde te prenait pour une putain d'intello (quel est le mal à en être une me direz-vous, simplement toi, cette image que l'on te collait était trop loin de ta vraie personnalité, donc tu avais un peu de mal à l'accepter), et bien dis-toi bien que cette année où tu as fait ce qu'il fallait n'aura pas été veine … Cette lettre, c'est mon encouragement, parce que malheureusement, le jour où tu en auras besoin, je crois que la Théophane d'aujourd'hui ne sera plus là. Ou du moins, tu auras cette impression. Néanmoins, avec un peu de motivation, on peut aller vraiment très loin. Donc s'il te plaît, poursuit tes efforts, et arrête de faire la meuf qui s'en bat les couilles surtout. Parce que honnêtement, je te connais plutôt bien, et je crois savoir que tu serais extrêmement déçue de ne pas arriver au bout de la prépa. Et puis, ce n'est pas comme si cette dernière n’avait rien à t'apporter. Tu veux que je te rappelle ce que cela va t'apporter peut-être ? Une telle épreuve, cela va forcément te permettre d'évoluer. Quand on y pense, tu as, il me semble, eu plutôt de la chance dans la vie. Alors encore une fois, saisis ta chance.

Ah, et une dernière chose. Certes, nombreux sont ceux qui voient la prépa comme un lieu de compétition, etc. Ok, tu as été habituée à être parmi les meilleurs au lycée, mais en prépa, ce sera différent. Alors, à mon avis, tu ne devrais pas te mettre en compétition avec les autres inutilement, je ne pense pas que tu puisses en plus… Fais juste en sorte, d'être en compétition avec toi-même, et soit la meilleure possible, à ton niveau… Ainsi, même si tu dois dépasser tes limites, ce sera seulement pour être meilleure que celle que tu croyais être.




Juin 2018
Un an de prépa

Une prison dorée. Un endroit horrible. Je crois que c’est ce que je me suis dit le jour de la rentrée. Je me suis demandée pourquoi avoir choisi cet endroit de torture. Et pourtant... Si on m’avait dit que je ressortirai de ma première année avec presque les larmes aux yeux, je ne vous aurais pas cru. Ce fut une année parfois difficile, mais surtout extrêmement enrichissante.

J’ai peur de l’année prochaine. Peur de ne pas être à la hauteur. Je suis rentrée en prépa en touriste. J’étais déterminée à travailler, mais je m’étais dit que dans tous les cas j’étais là pour apprendre, donc que je n’avais aucune raison de stresser. Cela m’a entre de nombreuses choses permis de passer une année détendue. Je suis rentrée en prépa en pensant finir dernière de ma classe, ou presque. Je ne pensais pas avoir le niveau. Et puis au fur et à mesure, j’ai vu qu’avec beaucoup de travail, j’en étais capable. Et, c’est ce qui m’a fait le plus peur je crois.

Pour l’année prochaine, je veux que tu rentres dans les mêmes dispositions que cette année, heureuse, et consciente que rien n’est important. Cet endroit est juste un moyen d’acquérir des connaissances, une façon de se développer, bref non, pas une prison dorée. Je sais que chaque jour tu mesures la chance que tu as d’y être.


Août 2018
Lettre à Théophane qui sera en deuxième année de prépa

Tu te souviens de ce sentiment magique lorsque tu as fini ta première année de prépa ? Un sentiment magique, de nostalgie, de tristesse, de fierté, de soulagement, de bonheur – tellement d’émotions mélangées donnant un résultat assez fou. Donnes-toi les moyens de revivre un tel sentiment. Rentrons tout de suite dans le vif du sujet, une chose dont il faut parler pour que cela soit clair. Tes notes n’ont aucune importance, ce qui compte c’est ton investissement acharné, ce qui compte, c’est qu’en sortant de chaque DS, tu puisses te dire, ça y est, j’ai donné le meilleur, tant sur le moment qu'en le préparant.

Vraiment, contente-toi d’avancer avec ton sentiment de légèreté que tu as tant apprécié l’année passée, qui t’a permis de passer une année tellement détendue. Et surtout, rappelles-toi que rien n’a de réelle importance, et tant mieux.

Je sais, tous les profs parlent de l’année à venir comme d’une année très compliquée, alors peut-être que tout ne sera pas tout rose, mais et alors ? Déjà, tout cela n’est que temporaire, et à toi de te montrer assez forte pour affronter une année supplémentaire. Je te fais confiance.


Janvier 2019
Sans titre

Je ne comprends pas. Je me demande pourquoi on ne peut pas verrouiller nos émotions, nous verrouiller, éteindre notre cerveau momentanément... J'aimerai savoir pourquoi ce n’est pas possible. Un an et demi plus tard, un an et demi après avoir mis les pieds en BCPST, je pense pouvoir dire que j’en ai marre. Je n’en peux plus, c’est trop. Je n’en ai pas uniquement marre de travailler (oui ça m’épuise, non c’est loin d’être facile, oui parfois j’aimerais faire autre chose), j’en ai surtout marre de me perdre. Je ne sais même plus qui je suis, ce que je veux. Est-ce que je l’ai vraiment su un jour ça c’est une autre question, mais je n’en peux plus. La mode, la créativité et tout ça ? Cette overdose de travail aurait-elle tout effacé ?


Août 2019
Aujourd'hui, la prépa est finalement terminée. Il me reste donc un dernier article à écrire pour conclure cette série !

Photos réalisées par moi




Article précédent :

TOTALLY SPIES