Tennis-Woman ? 03.09.17

Un Nouveau Look pour la rentrée (bien que ce ne soit pas spécialement le genre de tenue que je recommanderais pour aller en cours) ! Dans l’article sur Lyon, je vous avais dit que je vous présenterais les pièces achetées chez Fripesketchup. Alors le voici ! Ou pas en fait… J’avais l’intention de réunir toutes les trouvailles dénichées dans cette super boutique dans un même article. Mais puisque ce look contenait entre autres, un vêtement de chez Fripesketchup, alors j’ai préféré publier le look dans un article classique, sans l’inclure dans un dossier plus complet. Donc ici je porte une jupe en provenance de cette super fripe lyonnaise ! Elle coutait à l’origine 45€, mais je l’ai finalement obtenue pour un peu moins de 30€ grâce aux promotions en cours, donc à un prix très raisonnable pour une jupe Lacoste en parfait état ! Il s’agit en fait d’une jupe de tennis, mais vous savez peut-être que j’adore détourner les jupes de sport, en les incluant dans des tenues de ville ! Et effectivement, ici, j’ai décidé de casser complètement le côté sport avec une chemise Zara, et des chaussures Jonak, qui seraient totalement inadaptées sur un court de tennis ! D’ailleurs, je trouve que cette jupe (si on oublie sa longueur) à une dimension « enfant sage », du coup la porter avec un tel haut permet aussi d’oublier ce premier aspect (enfin j’espère !). Sinon, j’aime beaucoup cette sorte de chemise-blouse, surtout parce qu’elle peut se porter de plusieurs manières... Une des autres possibilités est d’arranger le col différemment,comme s’il s’agissait d’un Top Bardot (c’est-à-dire avec les épaules dénudées). Si jamais vous choisissez cette option, le haut se suffira à lui-même, et dans ce cas, vous pouvez tout simplement l’associer à un jean slim noir, pour un look tout de même très mode mais moins enfantin haha !

Top : Zara ( similaire ici) - Chaussures : Jonak - Jupe : Fripesketchup - Sac : Fripesketchup - Rouge à lèvres : Paramount (M.A.C)





Quote of the month
« Si tu ne construis pas ton propre rêve, quelqu'un va t'embaucher pour te faire construire les siens. »
Tony Gaskin