Tenue Correcte exigée. 05.03.17

Bon nombre de vêtements nous paraissent aujourd'hui totalement banals, ordinaires… En somme, lorsque nous voyons quelqu'un dans la rue, habillé selon les codes de nos sociétés occidentales, nous ne sommes absolument pas surpris. Ne pensez pas pour autant que j'ai le sentiment que nous devrions être étonnés ; simplement, avec un peu de recul (et une expo qui aide énormément !), j'ai réalisé que les tenues qui nous paraissent de nos jours anodines, sont loin de l'avoir toujours été. Pour être plus claire, j'étais certes consciente qu'à des époques telles que la Renaissance ou le Moyen-âge, les gens étaient habillés totalement différemment ; mais, j'ai, pour autant, tendance à oublier que ce que nous portons désormais, a longtemps choqué. Et plus encore, certaines pièces ont même été totalement interdites pendant des siècles, jugées trop vulgaires, inappropriées, ou pas assez féminines.

«Tenue correct exigée», est une exposition qui est actuellement en cours aux arts décoratifs. Tout d'abord, je tiens à dire que le concept de cette exposition est génial, très inventif… Mais sincèrement, après réflexion, je commence à croire que j'ai un problème avec les expositions de mode. En fait, je dirais que je me retrouve beaucoup plus dans la peinture ou dans la photographie, que dans la mode. Dur à croire, n'est-ce pas, pour une fille qui tient un blog centré sur les vêtements… Je pense que des vêtements, s'ils ne sont pas portés par une personne, me paraissent tout de suite moins intéressants. C'est comme si, sans cette personne pour les porter, ils manquaient d'une profondeur, d'une histoire. Bien sûr cela est seulement valable dans la mesure où l'on ne s'habille pas par nécessité mais parce que cela nous plait, nous réjouit. Ainsi, nos tenues seront l'expression de notre personnalité, que l'on accepte de laisser transparaître au monde, même si il ne s'agit que d'une infime partie. C'est en tout cas ma vision des choses, et c'est dans cette perspective que je m'habille la plupart du temps. Par ailleurs, cela explique pourquoi les défilés représentent à mon sens un grand intérêt (en général). En effet, les créateurs racontent une sorte d'histoire ; leurs défilés ne sont pas dépourvus de significations. Que ce soit en termes d'inspirations, de couleurs choisies ou même de lieux… Pour en revenir à cette exposition, certes, les tenues exposées n'ont pas spécialement réussi à captiver mon attention (hormis une petite dizaine, quand même !). J'ai en effet beaucoup de mal à contempler des vitrines de vêtements ; et, c'est d'ailleurs encore pire lorsqu'il s'agit de vêtements datant d'époques trop anciennes. Mais, j'ai pu y apprendre de nombreuses choses. C'est donc pour cette raison, que je vous recommande cette exposition.

Je présume que vous vous demandez en quoi «tenue correct exigée» a pu m'instruire ?! Premièrement, comme je le disais en introduction, qu'il ne faut pas oublier que la mode a longtemps constitué un combat. D'ailleurs, ce dernier est peut-être même loin d'être fini, après tout, nous sommes en droit de se demander si nos société sont réellement libérées des diktats ; beaucoup ont par exemple peur de porter certains vêtement, par crainte du jugement d'autrui. Il y a également le fait que malgré tout, certaines pièces continuent à choquer. D'une certaine manière, j'aurais tendance à dire que nos sociétés sont de plus en plus décomplexées. La mode des cuissardes ou des robes-nuisettes en témoignent par exemple. Mais, il est vrai que le regard de l'autre est encore trop présent. Ainsi, il est très difficile de sortir vêtu d'une jupe lorsque l'on est un homme, de la même manière, certains diront qu'il est indécent de porter une robe très courte, sans collant, passée la quarantaine. Par ailleurs, cette exposition illustrait aussi très bien la place des vêtements dans la société depuis le Moyen-âge environ. Par exemple, j'ai appris qu'a des époques telles que la Renaissance, la discrétion vestimentaire était de mise, mais qu'il fallait cependant tâcher d'être le plus élégant possible (du moins pour ceux qui appartenaient à une certaine classe sociale). C'est-à-dire qu'il ne fallait absolument pas sortir des codes en vigueur, au risque de voir sa personne totalement remise en question. Ceci était d'ailleurs encore pire pour les femmes, certaines se voyaient accusées d'oublier leur dignité, de bafouer leur vertu… Au deuxième étage de l'exposition, on pouvait également contempler de nombreuses vitrines… Chacune témoignant d'un détail ayant pu choquer nos ancêtres. Nous avions donc des vitrines portant l'inscription «trop court», «trop moulant», «trop déchiré»… Cette partie était très intéressante pour le coup. Pour conclure, si vous êtes un minimum sensible aux problématiques fashion, je vous recommande vivement cette exposition. Je vous la conseille également si vous souhaitez en apprendre d'avantage sur toutes les règles vestimentaires qui ont été brisées au fil du temps !

PS : Vous ne verrez pas de photos de la tenue que je portais ce jour-là, je trouve qu'elle faisait beaucoup trop sac haha…

Les Arts Décoratifs : 107 rue de Rivoli, 75001 Paris

Exposition en cours jusqu'au 23 avril 2017



















Quote of the month
« Il n'est jamais trop tard, pour devenir ce que l'on aurait pu être »
George Eliot